ROVIP

ROVIP

Contact

FABRICANT PIÈCES PLASTIQUE AGROALIMENTAIRE, GAZ ET INDUSTRIELLES
1 route de la Chartreuse – Dhuys 01250 Nivigne et Suran

04 74 50 95 08 info@rovip.com

Rencontre avec Emmanuelle PERDRIX, directrice du site de Dhuys de ROVIP

Bulletin municipal : Madame, vous avez pris la direction de l’entreprise en 2003, retracez-nous ses grandes étapes ?
Emmanuelle Perdrix : Tout d’abord, une petite précision, nous ne sommes arrivés à Chavannes qu’en 1976, cependant nous avons repris une partie de l’ancienneté de l’entreprise, de mon grand-père, sise à Simandre.

ROVIP, contraction du nom des fondateurs ROllet- VImont-Perdix a produit et développé des systèmes de bouchonnage, des bobines, des supports d’enroulement. Devenue parallèlement leader dans la fabrication des disquettes informatiques rigides, l’évolution des technologies, qui créé d’autres supports (CD / DVD / clé USB), a amené l’entreprise à se repositionner sur ses marchés historiques.

B.M. : Comment avez-vous traversé ces turbulences et celles liées à la mondialisation ?
E.P. :

#  Par le recentrage sur nos produits-phares, et sur nos compétences initiales,

#  Par la mise en place d’une veille technologique, accompagnée d’un plan de formation,

#  Par une volonté de partenariat avec nos clients et fournisseurs, et des relations privilégiées avec le Pôle Européen de Plasturgie de Bellignat,

Plastipolis, Alimentec…

B.M. : Aujourd’hui, où en est ROVIP ?

E.P. : Notre situation est rassurante. Depuis trois ans nous connaissons un nouvel essor.

Vous voyez certainement les produits ROVIP sur les bouteilles de gaz, nous avons d’ailleurs développé un protecteur pour les bouteilles de gaz carburation. L’antériorité de ROVIP sur ce marché, ses contacts, l’appui d’un bureau d’étude extérieur, nous ont permis de conquérir ce nouveau créneau, très porteur.

Sous 8000m2 de bâtiments, nous employons 60 personnes, réalisons un chiffre d’affaires de 9 millions d’euros, dont 25 % à l’international (Espagne / Pologne / Canada / Russie).

B.M. : Les dirigeants d’entreprises évoquent souvent le poids des contraintes liées aux normes, qu’en est-il dans votre entreprise ? E.P. : ROVIP les a intégrées dans sa stratégie globale, son schéma organisationnel, pour en faire une dynamique.

Nous sommes certifiés ISO 9001, ISO 14001 « gestion environnementale » et préparons la certification 50001 sur « l’amélioration de la performance énergétique ».
Je veux souligner que chez ROVIP nous essayons également de maintenir un bon climat social. L’entreprise a intégré dans le management de son personnel, des décisions déterminantes, comme (pour mémoire) la « loi de Robien », la loi sur les 35h, la prévoyance avec une mutuelle identique pour tout salarié. L’ensemble de ces mises en œuvres techniques et humaines prennent le nom de « Responsabilité Sociétale de l’Entreprise » et nous avons déjà pris un peu d’avance !

B.M. : ROVIP demain ?
E.P. : économiquement, nous ciblons les 12 millions d’euros de C.A et stratégiquement voulons rester une PME innovante, performante et pérenne.

B.M. : Merci du temps que vous avez bien voulu nous consacrer. E.P. : Je propose au Conseil Municipal une visite de l’entreprise quand il le souhaite.

Propos recueillis par Stéphane Moreau, Bernard Prin, Reynald Yvonnet (rédacteur)